MULTIMEDIA

Retrait d’un film blasphématoire

Suite à la plainte déposée par Cindy Lee Garcia, l’une des actrices du film qui s’estimait trompée, la justice américaine a ordonné mercredi 26 février le retrait du site de vidéos YouTube d’un film anti-islam qui avait déclenché en 2007 une vague de violences meurtrières dans les pays arabes. Une cour d’appel fédérale a cassé la décision d’un tribunal qui avait refusé en première instance de retirer le film « L’Innocence des musulmans » de la plateforme de vidéos américaine, détenue par Google.

La suite…

Jérusalem, la cité plurielle

Dans un documentaire d’une grande qualité, la National Geographic présente en avant première à la Cité des Sciences et de l’Industrie, un panorama de cette ville sainte située la croisée des chemins de l’histoire, façonnée par des siècles de conflits et autrefois considérée comme le centre du monde : Jérusalem. Sacrée pour la moitié de l’humanité, conquise, détruite, reconstruite et réinventée maintes et maintes fois…depuis plus de 5000 ans, plus que pour aucun autre lieu, les puissants et les humbles se sont battus pour elle.

La suite…

Nouvelle version de RMF mobile

20130929-180041.jpgCeux d’entre vous qui accèdent à notre site à partir de leur Smartphone l’ont déjà remarqué. Après quelques mois d’interruption pour des raisons techniques, la version mobile du site est dorénavant accessible de nouveau et avec une interface encore plus agréable qu’avant, avec notamment, plus de fluidité, l’icône du calendrier, l’affichage du résumé, la possibilité de dérouler le titre ou d’afficher l’article en entier.

Un bouton « Menu » en haut à droite de votre écran vous permet d’explorer les autres rubriques du site comme les différentes pages statiques, les mots-clé ou encore les différentes catégories. Sans oublier  que vous avez toujours la possibilité de revenir à l’interface classique en actionnant le bouton ON/OFF en bas de page comme indiqué dans l’image.

Les noms les plus beaux !

Il existe un hadith dont l’authenticité n’est pas avérée, qui laisse penser qu’Allah possède 99 noms, mais les oulémas spécialistes affirment que la liste de noms communément admise n’est pas attribuée au Prophète [saw], mais a été rassemblée bien plus tard.

Il n’existe pas de liste unanimement reconnue par les musulmans, car ces noms ont été extraits de différents passages du Coran et des hadîths, tandis que d’autres ont été omis. Il est généralement admis, chez les oulémas musulmans, qu’Allah possède plus de 99 noms dont certains ne sont pas connus (un hadith parle ainsi de noms dont Allah s’est réservé la connaissance).

Ils disent ainsi que grâce au principe dit mafhûm al-mukhâlafah – principe qui consiste à déduire d’un jugement s’appliquant à une chose mentionnée explicitement (mantûq), le contraire de ce jugement pour ce qui n’est pas mentionné (maskût : non-dit) – .… Ce principe ne s’applique pas au hadith des 99 noms, précédemment cité dans le sens où affirmer qu’Allah possède 99 noms ne doit pas impliquer qu’Il n’en possède pas d’autres.