OPINONS

Un oeil sur la planète 

Tout conflit demande des nuances, de l’expertise, une vérification constante des faits, et également un curseur éthique, embrassant la question de la dignité et des droits humains. Ce que Un oeil sur la planète a diffusé ce jeudi était problématique à tous ces égards. Le devoir d’information du service public semble avoir été mis en péril par une entreprise de propagande et de déni. Sans préjuger de ce qui a conduit à une telle méprise, espérons que le tir soit prochainement corrigé. Et que la prise de conscience de l’ensemble des réalités syriennes ne soit pas trop tardive, tandis que ce drame politique et humanitaire n’en finit pas de se creuser…
LA SUITE…

Non, la laïcité ne peut pas être islamophobe

L’islam et les musulmans ne réclament ni plus d’honneur, ni ne méritent plus d’indignité que les autres croyances ou les fidèles d’autres religions. Comme tous les citoyens ils sont soumis à la loi commune. Il n’y a pas deux laïcités, mais bien une seule, tout entière résumée. Elle repose sur la neutralité confessionnelle de l’Etat et sur la garantie de la liberté de conscience associée à la liberté pour chacun de pratiquer le culte de son choix, voire de n’en pratiquer aucun ou d’en changer, sous les seules réserves de l’ordre public démocratiquement défini.
LA SUITE…

Cologne : Viols, racisme, xénophobie et islamophobie

Il est étrange de constater combien les événements qui se sont déroulés à Cologne la nuit de la Saint Sylvestre ont fait de bruit. En quoi ces viols commis à Cologne et ailleurs en Europe sont-ils différents des autres crimes. Un viol est un viol, qu’il soit commis par un noir ou un blanc, un musulman ou un chrétien, au Caire sur la place Tahrir ou près de la gare centrale de Cologne, ne change rien à la nature du crime.

LA SUITE…

Le véritable « jihad » contre le terrorisme et l’islamophobie

La lutte anti-terroriste, qui doit être multidimensionnelle, est un combat de longue haleine. La préservation de la cohésion inter-communautaire est un facteur crucial pour son succès. Or la montée de l’islamophobie est une aubaine pour les groupes terroristes dans leur instrumentalisation de la religion. L’association erronée qui est souvent faite entre islam et terrorisme est l’un des principaux facteurs qui expliquent ce phénomène. Deux termes sont à mettre en relief ici : « islamiste » et « jihadiste ».
LA SUITE…

L’affichage religieux, mal toléré

Dans une interview accordée au site de l’Opinion, Christian Delorme, prêtre au diocèse de Lyon, délégué épiscopal pour les relations interreligieuses, pense que l’islamophobie et la judéphobie progressent en France. «En France, nous avons plus de mal que les pays anglo-saxons à tolérer l’«affichage » religieux, car ni les catholiques ni les protestants n’en ont jamais affiché», analyse-y-il.

LA SUITE…

Il n’est pas impossible de critiquer l’islam et les musulmans

Il y a un an, la France connaissait une explosion des actes islamophobes après les attentats de janvier. Depuis, la communauté musulmane de France s’inquiète. Entretien avec Marwan Mohammed, sociologue, chargé de recherche au CNRS, à l’occasion de la journée portes ouvertes organisées dans les mosquées ce week-end, à l’appel du Conseil français du culte musulman (CFCM).

Lire l’interview sur l’Express.fr…

Il faut ajuster notre religion à la société

La volonté de favoriser l’émergence d’un « Islam de France », en opposition à un « Islam en France », ressurgit à nouveau avec les débats « post 11 janvier » et les dernières mesures annoncées par le gouvernement pour accompagner l’avènement d’un Islam totalement en phase avec la réalité de la société française et respectueux des valeurs et des lois de la République.
La suite…

Musul­manophobie : une nouvelle forme de racisme

Le recours au terme « islamophobie » fait débat. Pourquoi ne pas reconnaître officiellement que la musul­manophobie est une nouvelle forme de racisme rejetant des hommes et des femmes en raison de leurs croyances et de leurs pratiques religieuses ? », s’interroge Alain Vermeersch.

La suite…

Pour une France arc-en-ciel

France_arc_en_cielAvec les excès de zèle de certains responsables, dont des fonctionnaires de l’Etat, les dégâts de l’application stricte et aveugle du principe de laïcité peuvent dépasser largement le cadre défini par la loi. Et la confusion devient alors totale et entre foulard et burqa, entre public et privé, entre élève et parent d’élève… Ainsi, apprend-t-on qu’au mois de novembre dernier, une mère d’élève de maternelle a été interdite de participation au repas de Noël dans une école de l’Oise au prétexte simple, mais loin d’être ni sérieux ni solide, qu’elle portait un foulard.

la suite…