OPINONS

Liberté, j’écris ton nom…

A la sortie des classes, le petit Martin était légèrement en retard. Son papa qui l’attendait devant la porte de sa classe de moyenne section commençait à s’impatienter lorsqu’il l’aperçut avec une feuille de dessin à la main et un large sourire au visage. Contre toute attente, Martin tendit la feuille à Madame LEMAÎTRE, sa maîtresse qui ne manqua pas d’éloges sur la qualité de son travail. « Qui est-ce ?  » demanda-t-elle. « C’est toi ! » – D’accord, et lui ? – C’est ton mari ! – Non, moi je ne suis pas mariée. Tu veux dire mon copain. – Donc c’est comme ton mari. – Non, non, c’est mon copain !

La suite…