Climat : les responsables de cultes réunis pour mobiliser avant la conférence de Paris

« Nous voulons manifester notre engagement sur ce sujet, mobiliser les membres de nos cultes et nous projeter dans le calendrier qui nous mène à la COP21 », a indiqué lors d’une conférence de presse le président de la Fédération protestante de France (FPF), François Clavairoly, qui assure la présidence tournante de la Conférence des responsables de culte en France (CRCF).

Autour de la table étaient présents également l’évêque catholique Jean-Luc Brunin, le métropolite orthodoxe Emmanuel Adamakis, le prochain président du Conseil français du culte musulman (CFCM) Anouar Kbibech, le grand rabbin de France Haïm Korsia, le président du Consistoire Joël Mergui et Olivier Reigen Wang-Genh, président de l’Union bouddhiste de France (UBF).

« Nous sommes à un temps décisif » avec la perspective de la 21e conférence climat (30 novembre-11 décembre). « C’est une occasion à saisir, et les responsables de culte veulent y prendre leur part », a fait valoir le pasteur Clavairoly.

« Nos motivations et préoccupations sont assez partagées », a ajouté Anouar Kbibech, évoquant une « théologie de la création », cette « création qu’il faut protéger ».

Les membres de la CRCF ont annoncé qu’ils seraient reçus le 1er juillet par le président François Hollande, auquel ils remettront « un texte interreligieux concernant les changements climatiques, la COP21 et la position de la France ». Symboliquement, ils jeûneront ce jour-là, comme le font des dizaines de milliers de personnes engagées pour le climat à travers le monde, le 1er jour de chaque mois, depuis fin 2013.

 Le Sénat accueillait jeudi un colloque « climat: quels enjeux pour les religions », avec des représentants des différentes confessions.

« Je pense que vous pouvez nous aider à placer la réflexion sur cette crise climatique à un niveau supérieur, à faire en sorte de lui donner une dimension éthique », leur a lancé Nicolas Hulot, envoyé spécial du président de la République pour la protection de la planète.

L’ancien animateur a indiqué que les autorités religieuses seraient également conviées au « sommet des consciences » sur le climat prévu le 21 juillet à l’Elysée et au Conseil économique, social et environnemental (CESE).

Source : AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *