Muharram et ‘Ashura : entre mythe et tradition

« Al Mouharram » est le premier mois du calendrier musulman dit lunaire qui marque le début de l’année d’Hégire, que malheureusement beaucoup de musulmans ne savent rien à son sujet, et ne lui accordent aucune importance, plusieurs, quand ils sont questionnés sur l’année d’Hégire, ne la connaissent pas, de même pour la plus part des mois du calendrier musulman autre que le mois du Ramadan.

Louanges à Allah le Seigneur des mondes, le créateur suprême de l’univers et de toutes les créatures. Je te loue Mon Seigneur Allah et je te remercie à l’exemple des remerciements de vos connaisseurs, j’atteste que c’est toi Allah notre Seigneur qui aime les repentirs revenants vers Lui à chaque moment et à chaque instant, Salutations et Prières sur notre bien-aimé le Messager, l’Elu, Al Mostapha l’Honnête (SBDL), sur Sa famille et Ses compagnons jusqu’au jour de jugement, Ameen,
Et Puis, chère assemblée de croyants et de croyantes :
En ce jour béni, le sujet de notre sermon sera : المحرم وعاشره بين الخرافة والسنة
Le « Mouharram » et son dixième jour entre le mythe et la « Sounnah »
en partant de la parole d’Allah dans sourate « Attawbah » verset 36 :
​إِنَّ عِدَّةَ ٱلشُّهُورِ عِندَ ٱللَّهِ ٱثْنَا عَشَرَ شَهْرًۭا فِى كِتَـٰبِ ٱللَّهِ يَوْمَ خَلَقَ ٱلسَّمَـٰوَ‌ ٰتِ وَٱلْأَرْضَ مِنْهَآ أَرْبَعَةٌ حُرُمٌۭ ۚ ذَ‌ ٰلِكَ ٱلدِّينُ ٱلْقَيِّمُ ۚ فَلَا تَظْلِمُوا۟ فِيهِنَّ أَنفُسَكُمْ ۚ ​​
(36) Le nombre de mois, auprès d’Allah, est de douze [mois], dans la prescription d’Allah, le jour où Il créa les cieux et la terre. Quatre d’entre eux sont sacrés: telle est la religion droite. [Durant ces mois], ne faites pas de tort à vous-mêmes.
Et la parole du Prophète (SBDL) dans le hadith authentique :
عن أبي هريرة رضي الله عنه قال سئل رسول الله صلى الله عليه وسلم أي الصلاة أفضل بعد المكتوبة قال الصلاة في جوف الليل،قيل أي الصيام أفضل بعد رمضان قال شهر الله الذي تدعونه المحرم
Selon saydna Abou Hourayra (DAS) dit, le Messager (SBDL) fut questionné : « Quelle prière après l’obligatoire est meilleure », Il (SBDL) répondit : « La prière au milieu de la nuit », puis questionné : « Quel jeûne après celui du Ramadan est meilleur », Il (SBDL) répondit : « celui du mois d’Allah que vous l’appelez ‘Al Mouharram’ ».
Chers frères et sœurs en Islam, en méditant le titre de notre sermon d’aujourd’hui dont l’intitulé est :
المحرم وعاشره بين الخرافة والسنة
Le « Mouharram » et son dixième jour entre le mythe et la « Sounnah ».
Vous trouverez le mot « Al Mouharram », un des mois sacrés mentionnés élogieusement dans le livre Sacré d’Allah où il est obligatoire d’y faire attention et d’éviter de faire tort à soi-même en transgressant les règles divines et de commettre les péchés et les violations.
« Al Mouharram » est le premier mois du calendrier musulman dit lunaire qui marque le début de l’année d’Hégire, que malheureusement beaucoup de musulmans ne savent rien à son sujet, et ne lui accordent aucune importance, plusieurs, quand ils sont questionnés sur l’année d’Hégire, ne la connaissent pas, de même pour la plus part des mois du calendrier musulman autre que le mois du Ramadan. Ce constat n’est pas honorable à nous en tant que musulmans, pourquoi ?
C’est par ce que le Seigneur des mondes ‘Exalté Soit-il’ a loué ces mois sacrés en les bénissant, la preuve, est que plusieurs actes d’adorations sont liés intrinsèquement à ces mois, qui sont des moments fixes qui ne changent pas, des moments réservés pour accomplir certaines adorations et obligations à l’exemple du jeûne du Ramadan, un des mois arabo-islamiques lunaires, aussi « Al Hajj » le pèlerinage qui est un acte d’adoration qu’on ne peut l’accomplir que dans des mois bien définis tels que Chouwal- Dou Al quiâadah et Dou Al Hijjah, de même Azzakat -l’aumône légale- dont l’échéance est l’année Hégirienne et aucune autre.
Le mois sacré de « Rajab» est un des quatre mois sacrés dans lequel Allah (Soubhanahou) a décrété un mois de paix. Il relève donc de notre devoir en tant que musulmans et musulmanes de bien connaître et apprendre les noms des mois islamiques lunaires, et de les faire apprendre à nos enfants, et qu’on exprime une fierté de les bien mentionner car ils relève de notre identité musulmane, ce sont des mois bénis qui regorgent de la bonté et de bénédictions abondantes.
Chers frères et sœurs en Islam, le deuxième volet de ce sermon est consacré au sujet du mois sacré
« Al Mouharram » et son dixième jour « Achoura » entre la fabulation, le mythe et la « Sounnah Prophétique » : En effet, plusieurs personnes ont fait de ce mois de « Mouharram » un mois d’adoration, de gratitude à l’égard du Seigneur et aussi un mois de jeûne, tout cela est conforme à la tradition de notre bien-aimé Prophète et Messager (SBDL), selon Saydatna Aicha (DAS) dit : Avant l’arrivée de l’Islam, Quouraich jeûnait « Achoura » le dixième jour de Mouharram, et que le Messager (SBDL) le jeûnait aussi à son tour, et lorsqu’il (SBDL) est arrivé à Médine le jeûna et ordonna les gens de le jeûner aussi, cela relève bien-entendu de la tradition de notre bien-aimé Prophète et Messager (SBDL) par rapport au jour de « Achoura » le dixième jour de Mouharram, et notre Messager (SBDL) a formulé un vœu de jeûner le neuvième et le dixième jour de Mouharram tant qu’il serait vivant, et la Sounnah du Prophète (SBDL) nous incite à être particulièrement généreux et attentionné envers nos enfants à l’occasion de « Achoura ». Par contre dans le sens inverse, on trouve des gens qui consacrent le jour de « Achoura » comme un moment de fabulation et de tour de sorcellerie pensant que ces actes dans ce jour de « Achoura » permet d’atteindre l’objectif ! c’est un acte ignoble induit par le maudit Satan qui incite ses adeptes de saisir des moments sacrés comme celui de « Achoura » pour faire usage de la sorcellerie et des pratiques fabulatrices qui ne relèvent d’aucun dogme, c’est de la pure ignorance et obscurantisme infiniment profond qui prend racine de mythes et de fabulations, afin de les détourner de l’objectif qui est celui d’adorer le Seigneur, d’accomplir les bonnes actes, et de se libérer des mythes et des fables obscures pour profiter des bénédictions de ces jours bénis dans ces mois sacrés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *