L’affichage religieux, mal toléré

Dans une interview accordée au site de l’Opinion, Christian Delorme, prêtre au diocèse de Lyon, délégué épiscopal pour les relations interreligieuses, pense que l’islamophobie et la judéphobie progressent en France. «En France, nous avons plus de mal que les pays anglo-saxons à tolérer l’«affichage » religieux, car ni les catholiques ni les protestants n’en ont jamais affiché», analyse-y-il.

«Des habits religieux ne sont pas forcément l’indication d’une doctrine violente. Vous pouvez avoir un salafiste quiétiste en djellaba doux comme un agneau, et quelqu’un en costume cravate qui a des pensées fascisantes»

Christian Delorme est prêtre du diocèse de Lyon, délégué épiscopal pour les relations interreligieuses. Un des initiateurs, en 1983, de la marche pour l’égalité et contre le racisme, il a publié plusieurs ouvrages, dont L’islam que j’aime, l’islam qui m’inquiète (Bayard, 2012).

Source : L’opinion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *