Renforcement de l’encadrement religieux au Maroc

1.300 Imams-Mourchidines renforceront l’encadrement religieux sur l’ensemble des provinces et des préfectures. Ce plan représente un nouveau jalon sur la voie de la réforme du champ religieux, qui a fait que le modèle marocain de gestion de la chose religieuse suscite l’intérêt aux plans continental et international.

Ce plan vise à promouvoir et moderniser le champ religieux, en le dotant notamment des ressources humaines qualifiées et des moyens matériels nécessaires et en lui permettant de s’ouvrir sur les nouvelles technologies, et ce dans le cadre du respect des constantes de la nation.
Au début de la cérémonie, le ministre des Habous et des affaires islamiques, a présenté les grandes lignes de ce plan, qui a été élaboré par le ministère et le Conseil supérieur des oulémas, et qui marque une nouvelle étape dans l’encadrement religieux, notamment à travers l’aide fournie par les Imams-Mourchidines aux Imams des mosquées en leur prodiguant des conseils quant à l’accomplissement de leurs missions et pour l’élargissement et l’amélioration du programme de lutte contre l’analphabétisme.

Selon le communiqué, ce plan vise à prémunir les mosquées de toute exploitation et à améliorer le niveau de qualification au service des valeurs religieuses, notamment celles relatives à la citoyenneté, et ce en conformité avec les principes du rite malékite que les Marocains ont adopté. Il tend également à élargir l’encadrement de la chose religieuse au niveau local, à travers un staff d’encadrement composé de 1.300 Imams-Mourchidines répartis sur l’ensemble des préfectures et provinces du Royaume. Ces Imams-Mourchidines sont titulaires d’une licence, mémorisent la totalité du Saint Coran et ont reçu une formation complémentaire en théologie et une formation professionnelle puisant dans les constantes de la Nation, souligne le communiqué.
À cette occasion, il a été procédé à la projection d’un documentaire retraçant le travail hebdomadaire d’un Imam-Mourchid dans les zones montagneuses.

Source : le matin.ma

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *