Histoire

Muhammad Ali : le plus grand combat

Dans Muhammad Ali’s Greatest Fight, le grand cinéaste anglais Stephen Frears a reconstitué les débats à huis clos qui ont opposé les juges de la Cour suprême américaine dans l’affaire Clay, alias Mohamed Ali, contre les États-Unis d’Amérique, qui l’ont banni pour avoir refusé, pour des motifs religieux, d’aller se battre au Vietnam. Un document historique à voir.

La suite…

Jérusalem, la cité plurielle

Dans un documentaire d’une grande qualité, la National Geographic présente en avant première à la Cité des Sciences et de l’Industrie, un panorama de cette ville sainte située la croisée des chemins de l’histoire, façonnée par des siècles de conflits et autrefois considérée comme le centre du monde : Jérusalem. Sacrée pour la moitié de l’humanité, conquise, détruite, reconstruite et réinventée maintes et maintes fois…depuis plus de 5000 ans, plus que pour aucun autre lieu, les puissants et les humbles se sont battus pour elle.

La suite…

La dimension arabo-orientale de la France

20131219-211934.jpgL’expression «arabo-oriental», les auteurs l’entendent à la fois sur les plans géographique et religieux. Il est en effet question de ces hommes et de ces femmes «du Maghreb, de la Turquie, d’Egypte, du Moyen-Orient et du Proche-Orient» vers lesquels la France est allée, ou qui sont venus à elle, et qui pouvaient être aussi bien juifs algériens, musulmans turcs que chrétiens libanais. Comme l’a souligné un rapport récent qui a fait polémique, la France serait bien inspirée de reconnaître sa dimension «arabo-orientale».

La suite…

Une histoire ancienne et ignorée

En novembre dernier, l’Institut catholique de Paris, en collaboration avec l’Institut européen des sciences humaines (IESH) et le Groupe d’amitié islamo-chrétienne (GAIC), organisait un colloque sur « le christianisme, l’islam et l’Europe, apports et interactions ». Des historiens y ont apporté une contribution remarquée sur les rapports islamo-chrétiens dans l’occident chrétien à l’époque médiévale, dans l’Europe orientale jusqu’au 19e siècle, et en France à l’époque moderne.

La suite…

Histoire des relations entre juifs et musulmans

C’est une immense oeuvre collective, qui réunit 120 auteurs sous la houlette d’Abdelwahab Meddeb, professeur de littérature et producteur de l’émission Cultures d’islam sur la radio France Culture, et de Benjamin Stora, historien spécialiste du Maghreb. Meddeb, musulman et Stora, juif, ont donc collaboré pour écrire un ouvrage sur les ressemblances et les différences de leurs deux religions. Les deux codirecteurs donnent le ton dès leur présentation autobiographique.

La suite…

Le témoignage de Lamartine…

« Jamais un homme ne se proposa, volontairement ou involontairement, un but plus sublime, puisque ce but était surhumain : Saper les superstitions interposées entre la créature et le Créateur, rendre Dieu à l’homme et l’homme à Dieu, restaurer l’idée rationnelle et sainte de la divinité dans ce chaos de dieux matériels et défigurés de l’idolâtrie… Jamais homme n’accomplit en moins de temps une si immense et durable révolution dans le monde… »

La suite…

‘Ashura, entre jeûne, fête et deuil…

Le dixième jour de Muharram, appelé ‘Ashura, a une très grande importance dans la culture musulmane. Le texte le plus répandu et le plus cohérent est sans doute celui qui rapporte que les Juifs de Médine, répondant à une question du Prophète [saw], avaient expliqué qu’ils jeûnaient ‘Ashura en commémoration du jour où Dieu sauva Moïse et ses compagnons de l’armée du Pharaon. Le Prophète [saw], qui jeûnait déjà pendant ce jour à la Mecque, avait alors commandé aux musulmans d’observer pieusement ce jeûne… pour cette raison supplémentaire. Ce n’est qu’après la révélation liée au Ramadan, selon ‘Aisha [ranha], qu’il deviendra surérogatoire. Et c’est cette version qui nous semble la plus simple et la plus crédible, à savoir que c’est un jour de jeûne, pratiqué par le Prophète [saw] à la Mecque, puis à Médine, devenu facultatif par la suite.

La suite…

L’âge d’or des juifs en Andalousie musulmane

C’est un sujet qui enflamme encore les passions, mille ans après : oui ou non, les juifs ont-ils connu un âge d’or sous des gouvernants musulmans, notamment en Andalousie ? Si la réponse est oui, alors l’expression d’un certain Benyamin Netanyahou, selon laquelle son état est entouré de « loups » perd son sens, et la paix devient possible. Où l’on voit que des événements qui se sont produits à une époque où les Carolingiens régnaient en Europe du Nord semblent parfois dater d’hier…

La suite…