Justice

Une ex-islamophobe trahie par la vidéosurveillance

L’ex-Femen Amina Seboui a été condamnée mercredi à 1 500 euros d’amende avec sursis par le tribunal correctionnel de Paris pour avoir dénoncé à la police une agression imaginaire par des «islamistes» en juillet dernier à Paris. Cette peine «extrêmement légère par rapport à la gravité des faits» a été prononcée en tenant compte tenu du «contexte» et de la «situation personnelle» de la jeune femme, a expliqué la présidente du tribunal.

La suite…