Vivre-ensemble

L’amalgame insupportable…

« L’amalgame entre le guet-apens d’Ajaccio et les musulmans est insupportable« . Le président du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM), était l’invité de Jean-Jacques Bourdin, ce lundi. Il a réagi aux slogans racistes qui ont émaillé les manifestations qui ont suivi l’agression des pompiers la nuit du 25 décembre, à Ajaccio.

LA SUITE…

Être côte à côte et non face à face

Tout de suite après l’annonce du saccage, vendredi, d’une salle de prière musulmane à Ajaccio, le Conseil français du culte musulman (CFCM) avait déjà « condamné avec force » ces actes de vandalisme. Sur Europe 1, son président a lancé dimanche un appel au calme. « Il n’y a qu’une seule communauté, la communauté nationale ». « Nous avons beaucoup de défis à relever ensemble sur le plan social, économique et politique. Pour cela, nous devons être côte à côte, et non face à face avec des communautés les unes contre les autres » a expliqué Anouar Kbibech. « Il n’y a qu’une seule communauté, c’est la communauté nationale ».

Suite de l’interview…

Un thé de la fraternité 

Envie de savoir à quoi ressemble l’intérieur d’une mosquée ? Le Conseil français du culte musulman (CFCM) va appeler les responsables des mosquées de France à ouvrir leurs portes au grand public les 9 et 10 janvier pour « un thé de la fraternité ». « L’objectif est de commémorer l’esprit du 11 janvier, un an après les attentats de Paris de janvier dernier », a indiqué samedi Anouar Kbibech, président du CFCM, confirmant une information du Parisien.
LA SUITE…

La religion n’y est pour rien…

Pour l’archevêque de Paris, la religion n’est pas à l’origine de la radicalisation des terroristes : c’est « le sentiment de ne pas être intégré » à la société qui en serait responsable. on a fait l’erreur de croire que c’est la religion qui est la cause de la radicalisation. La cause de la radicalisation, c’est le sentiment de ne pas être intégré à la société, d’être marginalisé, dit-il.

L’islam et les mosquées portent-ils une responsabilité dans la radicalisation des terroristes des attentats du 13 novembre ? Pour André Vingt-Trois, la réponse est non.

LA SUITE…

Un front républicain des religions ?

Chacun l’a dit au ministre de l’Intérieur. Ils apprécient beaucoup Anouar Kbibech et le travail que celui-ci mène à la tête du Conseil français du culte musulman (CFCM). L’ambiance est manifestement chaleureuse, ce mardi matin, entre les différents responsables religieux (catholique, protestant, orthodoxe, juif et musulman). Place Beauvau, Bernard Cazeneuve, en charge des cultes, les reçoit pour un petit-déjeuner.
LA SUITE…

Provocation à la haine : E. Zemmour condamné

Pour avoir déclaré que le comportement des musulmans de France mènerait le pays « à la guerre civile », Eric Zemmour a été condamné jeudi pour provocation à la haine. Par ses propos, le polémiste appelait à « un départ organisé et forcé de France de la communauté musulmane dans son entier », a estimé le tribunal.

La suite…

4ème Forum islamo-chrétien sur le thème de la violence et du vivre ensemble

Du 28 au 30 novembre 2014, à l’initiative d’Azzedine Gaci, recteur de la mosquée Othmane à Villeurbanne (Rhône), et de Vincent Feroldi, délégué épiscopal du diocèse de Lyon pour les relations avec les musulmans, s’est rassemblée à Lyon une cinquantaine de responsables religieux musulmans, protestants et catholiques de toute la France (imams, prêtres, théologiens, pasteurs, présidents d’associations nationales, laïcs, hommes et femmes engagés dans le dialogue).

La suite…

Des positions claires et sans ambiguïté

A l’occasion de la parution d’un document historique intitulé «Convention citoyenne des musulmans de France pour le vivre-ensemble» par le Conseil français du culte musulman (CFCM), Zaman France a questionné Anouar Kbibech, vice-président du CFCM. Il revient notamment sur les motivations et les objectifs à l’origine de la publication de ce document.

La suite…

Convention Citoyenne des Musulmans de France pour le Vivre-ensemble

En mesure d’assumer sa responsabilité dans tous les domaines de la vie de la société, la communauté musulmane de France affirme son identité, sa culture et sa religion. Elle aspire à mieux préciser sa place, son rôle et sa contribution dans la société. Rejetant le repli communautariste, les musulmans de France projettent tous leurs efforts dans une communauté de destin portée par une intégration juste, loyale et solidaire.
La suite…